38. F. Louis Berger ( F. Georges )

louis-berger

louis-berger

Frère Louis Berger (Frère Georges)

Né le 16 juillet 1916 à Saint-Hilaire en Montérégie

Première profession le 02 février 1933

Décédé le 09 septembre 2016,  à la Rés. De-La-Salle, Sainte-Dorothée (Laval) Québec

Inhumé le 16 septembre 2016 au cimetière «Les Jardins Urgel Bourgie» (Laval) Qc

Notre Frère Louis Berger (frère Georges) est parti vers la Maison du Père, le 9 septembre 2016, à l’âge de 100 ans.

eglise-st-hilaire

Église de Saint-Hilaire où Georges a été baptisé

Il était né à Saint-Hilaire, le 16 juillet 1916, de Louis Berger, journalier, et de Robertine Larivée, décédés respectivement en 1918 et en 1979. Louis fut orphelin de père dès l’âge de deux ans. Séparé de la chaleur aimante de son foyer, il passa les premières années de sa vie à l’Institution catholique tenue par des religieuses. Mais il garda un tendre attachement pour sa mère qu’il vénérait et qu’il visitait très souvent. Enfant débrouillard et de bonnes manières, il fut choisi comme servant de messe chez les Pères Dominicains dont le Monastère était voisin. Il se souvenait parfaitement de ces années et en racontait fréquemment de menus événements.

ec-osaÀ 10 ans, nous le trouvons à l’Orphelinat Saint-Arsène. Heureuse coïncidence. Louis n’est pas sportif; il se retire des jeux d’équipes dès qu’on l’y autorise. Il préfère de beaucoup faire les cent pas et deviser avec qui que ce soit. Or, ce « qui que ce soit » est parfois le Frère Blaise, le recruteur par excellence de vocations gabriélistes. La conversation tourne bientôt sur ce thème. Louis est gagné quand on lui fait miroiter une vie consacrée au service de Dieu et du prochain à Saint-Gabriel. Pour lui, c’était un avenir d’intimité avec le Seigneur, d’estime fraternelle et de dévouement apostolique.

Le 25 mars 1930, Louis entre au Juvénat de Saint-Bruno. Il parcourt ensuite le cycle habituel des jeunes recrues d’alors : à 15 ans, postulat de quelque six mois, puis un an de noviciat et premiers vœux qui seront suivis de l’engagement perpétuel six ans plus tard.

Maison provinciale et Maison Saint-Louis

      Maison provinciale et Maison Saint-Louis

Après quelques mois de culture générale au Scolasticat, les Supérieurs décident de tirer parti de ses multiples talents. Il est tour à tour jardinier à Saint-Bruno, menuisier à la Maison Saint-Louis (Maison provinciale), couturier au Noviciat, puis cuisinier et pomiculteur. À ces divers titres, il visitera aussi Saint-Stanislas, Sainte-Thérèse, Lajoie, le Juvénat et le Scolasticat central.

Au cours des ans, il affinera son ardeur religieuse par le Second Noviciat, son esprit gabriéliste par le cheminement sur les Pas de Montfort, sa foi et sa charité par le Pèlerinage de Terre-Sainte.

Couturiers à la Maison Saint-Louis, f. Louis 1e à droite

F. Louis 1e à droite,       à la Maison Saint-Louis

Cou

Ses aptitudes naturelles se développent grâce à l’action combinée de trois maîtres incomparables : l’expérience, l’esprit d’observation et le culte de la lecture. Ajoutez-y une mémoire des plus fidèles et vous aurez le secret de la vaste érudition de cet autodidacte.

En 1966-1967, il connaît un temps de répit : il fait son Second Noviciat à Rome, mois de renouvellement spirituel, d’approfondissement de la vie religieuse et d’une connaissance plus complète de l’institut. À son retour d’Europe, il travaille à notre Librairie du Service des Écoles. Puis il se dévoue pendant quatre ans comme concierge de la Maison Bellarmin des Jésuites, et deux ans dans les mêmes fonctions à Regina Assumpta, immense école secondaire des sœurs de la Congrégation de Notre-Dame.

Maison Généraliste, Rome

         Maison Généraliste, Rome

Suivent 4 années consacrées à l’entretien de notre fraternité de Garnier, et plus d’un an à la Maison généralice de Rome comme peintre des salles, des chambres, des corridors,… Il revient à Garnier, son port d’attache, et rend service à de nombreuses familles du voisinage, en y faisant ménage, peinture, embellissement,…

96aa

 Frère Louis (à gauche) et un Frère d’Asie au Jardin          Botanique de Montréal

Dès que s’ouvre le Jardin Botanique de Montréal, Louis offre ses services et devient guide des nombreux touristes qui le visitent. Après dix ans, il se classe parmi les guides émérites qui ont droit à tous les privilèges, sans devoir poursuivre leur service. Il agit parfois comme guide de nos visiteurs, en particulier nos Supérieurs, d’autres Frères ou des parents.

De 1987 à 1993, il réside seul, bien que rattaché à Garnier et en étroite et fréquente relation avec nos maisons.

Enfin, en 1993, il prend résidence à la Maison provinciale. Depuis de nombreuses années, il s’est fait éminent collectionneur, et d’objets parfois les plus surprenants. Tous connaissent les philatélistes, voire les collectionneurs de cartes postales; mais peu nombreux sont les collectionneurs de boîtes d’allumettes; choix d’autant plus surprenant de sa part puisqu’il déteste souverainement la cigarette qui lui a causé d’immenses dommages pulmonaires.

81a

Collection de cartons et boîtes d’allumettes

Il s’intéresse aussi aux clubs de philatélistes, aux clubs de l’âge d’or et à maints autres cénacles dont il garde le secret! Il se permet même de passer quelques mois à Haïti pour y travailler à la peinture.

De temps à autre, il doit passer par l’hôpital, voire par le bistouri, mais, grâce à sa prudence toujours en alerte, il s’en tire bien. Il poursuit alors son bénévolat et reste étroitement attaché aux nombreux amis que les circonstances lui ont permis de rencontrer, jusque dans les provinces voisines. Collections, lectures, contacts avec les connaissances, prières communautaires et privées : voilà le programme qu’il s’est tracé depuis longtemps et dont il ne déviera jamais. Ce n’est qu’en novembre 2013 qu’il a rejoint ses confrères de la Résidence De La Salle, à Laval, où il a terminé ses jours. Au cours des dernières semaines, c’est le cœur rempli de joie qu’il avait participé aux différentes fêtes organisées pour souligner son 100e anniversaire. Un exploit réalisé!

Les funérailles de notre Frère Louis Berger auront lieu à l’église La Visitation, 1847, Gouin Est, Montréal, le vendredi le 16 septembre 2016, à 10h00. La dépouille sera inhumée au cimetière « Aux Jardins Urgel Bourgie », à Laval.

Adélard Faubert, f.s.g.

Hubert Forest, f.s.g.

                                                               Notice nécrologique parue dans le journal

À la Résidence De La Salle, le 9 septembre 2016, à l’âge de 100 ans, est décédé Frère Louis Berger, de la communauté des Frères de Saint-Gabriel.

Sa longue carrière de dévouement se déroula principalement dans les différents services de la communauté comme jardinier, cuisinier, couturier, réceptionniste, menuisier et concierge, au Juvénat de Saint-Bruno, à la Maison provinciale, à Saint-Stanislas, à Sainte-Thérèse, au Scolasticat, à la Maison généralice (Rome), au Service des Écoles; également à la Maison Bellarmin, au Collège Regina Assumpta. À sa retraite, il s’orienta comme guide bénévole au Jardin botanique de Montréal, où il fut très apprécié. Il fut un religieux convaincu, aux amitiés discrètes, d’une rare curiosité intellectuelle et un grand amateur de collections de toutes sortes.f-louis

Sincère gratitude à l’équipe soignante de la résidence De-La-Salle des Frères des Écoles chrétiennes pour la qualité des soins reçus au cours des dernières années.

Outre sa famille religieuse, il laisse dans le deuil ses neveux et nièces, ainsi que plusieurs amiEs.

La dépouille mortelle a été exposée au Complexe funéraire Urgel Bourgie, 2500, avenue Des Perron, Laval, le jeudi 15 septembre 2016, de 14h00 à 17h00 et de 19h00 à 21h00; Ainsi que le vendredi 16 septembre, à partir de 9h00, en l’église De La Visitation, 1847, boulevard Gouin Est, Montréal, le vendredi 16 septembre 2016, à 10h00.

L’inhumation a été fait au cimetière jardins Urgel Bourgie, 2500, avenue Des Perron, Laval (Québec).

G

 

Les funérailles furent célébrées en l'église De La Visitation par le Frère guy St-onge, s.g.

Les funérailles furent célébrées en l’église De La Visitation par le Frère Guy St-Onge, s.g.

 

Au cimetière Jardin Urgel Bourgie

           Au cimetière Jardin Urgel Bourgie, vers sa dernière demeure     (F.G.F.)

 

La dépouille mortelle du f. Louis dans sa nouvelle demeure

        Une dernière prière pour le repos de l’âme du Frère Louis Berger           (F.G.F.)

 

Un dernier adieu du Frère Yves Ladouceur,prov.

         Le dernier adieu du Frère Yves Ladouceur, Responsable provincial     (F.G.F.)

berger-4702

Jour du souvenir à la résidence De La Salle

Frère Louis Berger, notre centenaire décédé le 9 septembre

Qui dans la maison ne connaissait pas cet homme centenaire; après ces jours de liesses que nous avons vécus à ses côtés? Tout le district, chez les Frères de Saint-Gabriel, s’est déplacé pour la circonstance. Le premier Ministre du Québec envoya ses félicitations. Monseigneur l’Archevêque y alla d’une adresse qui lui a fait couler des larmes de joie. Que dire de toutes ces fleurs envoyées de la part des Autorités du jardin Botanique, où il était considéré comme le guide émérite! Ses cent ans, ces fêtes faisaient de Louis un homme renouvelé : volubile, souriant, et la tête à nouveau se remplissait de projets. Qui aurait pu lui donner cent ans, tellement une nouvelle vie coulait dans ses veines?

Louis, avec toutes ces fêtes, pensait plutôt qu’il vivait un été de Saint-Martin qui lui faisait oublier cet automne très avancé qu’il ressentait en lui. Il avait raison ce vieux sage, les problèmes de santé sont revenus en force. Frère Louis est devenu silencieux. Il ne venait plus égayer ses confrères au réfectoire avec ses souvenirs d’antan et parfois même avec des brides appris par cœur d’une fable de La Fontaine. Un confrère, notre aumônier, lui suggéra le sacrement des malades qu’il accepta avec beaucoup de résignation. Alertés, des amis sont venus pour une dernière visite à son chevet. Comme la bougie qui n’a plus de carburant, frère Louis est allé rejoindre la lignée de ses ancêtres.

Frère Daniel, é.c. dir

Suivant : 39                               Précédent: 37

 

 

 

 

 

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :