35. F. Léon Poliquin ( Léon-Alfred )

Poliquin.Léon2

Léon Poliquin

Frère Léon Poliquin (Frère Léon-Alfred)

Né le 4 juillet  1923 à Saint-Bernard de Shawinigan, Québec

Première profession le 15 août 1940

 Décédé le 22 juillet 2015 à la Résidence De-la-Salle, Sainte-Dorothée, Qc

Ses cendres seront inhumées

au cimetière «Les Jardins Urgel Bourgie» (Laval) Québec.

St-Bernard de Shawinigan2

L’église Saint-Bernard où a été baptisé Léon.

 Le Seigneur a appelé à la récompense éternelle notre Frère Léon, le 22 juillet 2015 à 16 h10, à la Résidence De-La-Salle, à Sainte-Dorothée, Laval. Léon était né à Saint-Bernard de Shawinigan, le 4 juillet 1923. Il était le fils d’Alfred Poliquin, comptable, et de Marie-Anne Racine.

   Léon fit ses premières études à l’école paroissiale Saint-Maurice, puis passa à l’école Immaculée-Conception, dirigée par les Frères de l’Instruction Chrétienne dont Shawinigan était depuis longtemps l’un des « châteaux-fort ». Des rapports assez fréquents avec son oncle, Frère Émile Poliquin (Frère Richard), et avec son frère Maurice (Frère Placide-Joseph), l’aîné de la famille, lui avaient fait connaître les Frères de Saint-Gabriel. C’est sans doute pourquoi, à l’âge de 15 ans, il vint frapper à la porte du Postulat de Montréal. Six mois à ce titre et une année de noviciat le préparèrent à la profession temporaire qu’il choisit de rendre perpétuelle après une retraite à Saint-Bruno, en 1946.

   Il vécut ensuite quatre ans de scolasticat sur la rue Taché, à Montréal. C’était assurément un minimum pour le travail que la Providence lui réservait. D’ailleurs, il tira pleinement parti des quelques loisirs dont il put disposer pendant ses années d’enseignement pour acquérir, au-delà des brevets d’enseignement de la Province, le baccalauréat ès arts, la licence en pédagogie, le diplôme d’orienteur scolaire de l’Université de Montréal, ainsi que les Grades A et B d’éducateur physique.

Quelques années plus tard, il obtint aussi le diplôme en catéchèse de l’Institut Lumen Vitae de Bruxelles et suivit le cycle des études religieuses de l’Université d’Ottawa. Il ne négligea aucunement sa formation spirituelle et religieuse; il s’inscrira volontiers à la session gabriéliste de Poitiers en 1969 et fera les pas de Montfort en 1993.

Christophe-Colomb

Académie Christophe-Colomb, Montréal

  Le scolasticat terminé, Léon consacra les 21 années suivantes à trois écoles, à raison d’un séjour de 7 ans dans chacune. Le vit d’abord à l’école Christophe-Colomb de la paroisse Saint-Arsène (1944-1951). Il s’y initia à la direction des mouvements d’action catholique et se plut à orienter les jeunes dans la Croisade Eucharistique. Il devait devenir plus tard président des groupes de la Croisade. De 1951 à 1958, on le trouve engagé dans l’enseignement aux aspirants à la vie religieuse au Juvénat Saint-Gabriel de Saint-Bruno. Il poursuit cette tâche pendant 7 autres années, à titre de professeur et d’assistant-directeur, chez les adolescents dont l’orientation vers la vie consacrée se précise dans l’atmosphère recueillie du Grand Juvénat de Mascouche. Il y revint, après une année d’enseignement au Scolasticat de la rue Taché et une année d’études à Louvain. En 1965-1966, il complète le cycle des maisons de formation en exerçant les fonctions de maître des Novices.

vuedesairsmanoir2

Manoir et Grand-Juvénat de Mascouche

   Après une année d’étude à l’Université Saint-Paul d’Ottawa, il est nommé, en 1969, directeur du Mont-Saint-Gabriel de Saint-Bruno, institution qui, ouverte comme petit juvénat en 1925, est devenue en 1964 pensionnat, et vers 1969 se sont ajoutés des externes de la ville de Saint-Bruno.

   Trois ans plus tard, il reçoit une obédience pour Pierrefonds, où il sera, de 1972 à 1987, directeur général du Collège Beaubois, l’une des perles des institutions gabriélistes canadiennes.

   Léon est doué de talents à faire envie : il a un caractère ferme, il est expéditif, entreprenant, fier de sa personne, soucieux de bien remplir ses fonctions, de bien représenter sa communauté, de faire honneur à sa famille, à laquelle il demeurera toujours fortement attaché. Bien téméraire qui aurait voulu le suivre, ne serait-ce que l’espace d’une journée.

Juvénat.24k

Collège Mont-Saint-Gabriel, Saint-Bruno

   Tout en déployant un dynamisme manifeste dans les œuvres d’éducation scolaire, il n’en est pas moins actif au sein de la communauté : conseiller provincial, assistant provincial, membre du chapitre provincial, membre de la Corporation du Camp Marcel (Havre familial actuel), il sera bientôt l’un des directeur de la Maison de BonSecours.

   Il n’est pas étonnant que ses confrères, appréciant ses qualités religieuses et son esprit d’organisation, le proposent comme Supérieur provincial de 1977 à 1983. Il met tout son cœur et toute son intelligence au service de ses Frères.

   D’autre part, il participe à l’ouverture de l’Infirmerie intercommunautaire Val-des-Rapides, où les malades de quelque 20 communautés recevront les soins que leur état exige.

Beaubois, collège

Collège Beaubois, Pierrefonds

   En même temps, il dirige le Collège Beaubois de main de maître. Il y fait les transformations successives que réclame la rapide évolution scolaire de l’époque. Ainsi, en dirigeant la province de Montréal, il n’en reste pas moins attaché au Collège Beaubois et y introduit toutes les améliorations pédagogiques de l’heure. Il en assumera l’habile direction jusqu’à ce que les circonstances nous contraignent à en passer la responsabilité à des mains laïques.

   Son zèle dans la carrière apostolique, qu’il poursuit avec entrain et vigueur, le signale aux autorités religieuses. En 1984, en la Basilique Notre-Dame de Montréal, Mgr Paul Grégoire lui décerne le parchemin et la médaille du Mérite diocésain, « en reconnaissance de sa participation fidèle et généreuse à la vie de l’Église dans la communauté chrétienne de Montréal par son activité continue dans le monde de l’éducation et comme Directeur du Collège Beaubois».

  

1107261600

Collège des Sœurs Ste-Anne, Lachine

Léon ne pouvait quitter définitivement le milieu scolaire. Six années durant, il se dévouera comme agent de bureau au Collège des Sœurs de Sainte-Anne de Lachine. Animateur et économe à la Maison provinciale, il voit, avec l’équipe provinciale, à l’expansion de la maison par l’addition de nouvelles chambres et nouveaux locaux adéquats pour les archives provinciales. D’une énergie incroyable, d’un dévouement à toute épreuve comme d’une compétence universelle dans les domaines qui sont les siens, il rend d’innombrables services à la Province, à la Maison provinciale, à chacun des Frères. Il demeure un stimulant exemple pour tous ses confrères par sa bonne humeur, sa disponibilité, son empressement à rendre service, le témoignage de sa vie religieuse, son assiduité et sa participation active à tous les exercices communautaires malgré ses incessantes activités.

  Léon.c.m Quand la santé ne fut plus au rendez-vous, il se joignit à ses confrères de la Résidence De-La-Salle, à Laval, en août 2013, où il put recevoir les soins requis pour son bien-être.

   Les funérailles de notre Frère Léon Poliquin ont eu lieu à l’église La Visitation, 1847, Gouin Est, Montréal, le 27 juillet 2015, à 10h00. Ses cendres seront inhumées au cimetière « Aux Jardins Urgel Bourgie », à Laval.

Frère Adélard Faubert, f.s.g.          Frère Hubert Forest, f.s.g.

IMG_4164

             Résidence De-la-Salle, Sainte-Dorothée

Un merci spécial aux Frères des Écoles Chrétiennes, Merci aux infirmières et aux proposés(es) qui ont prodigué des soins au Frère Frère Léon Poliquin, et qui se dévouent sans compter auprès des malades et du personnel retraité.

SUIVANT : 36                       PRÉCÉDENT : 34

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :