30. F. Adélard Faubert ( F. Ernest-Marie )

 

Diaporama en  hommage au Frère Adélard Faubert

Adélard.5

Faubert.30

En hommage au  Frère Adélard Faubert 100 ans  

Peut prendre quelques minutes, patientez!

Frère Adélard Faubert (Frère Ernest)

Né le 23 novembre 1909 à Montmartre, Saskatchewan, Canada

Première profession le 15 août 1926

   Décédé le 28 février 2013 à La Rés. De-La-Salle Sainte-Dorothée Laval

Inhumé au cimetière «Les Jardins Urgel Bourgie» (Laval) Québec.

 

 SaskatchewanNotre Frère Adélard Faubert nous a quittés pour l’au-delà, le 28 février 2013.

Il était né le 23 novembre 1909, à Montmartre (Saskatchewan) de Narcisse Faubert et de Claudia Rivard, décédés respectivement en 1947 et 1955.

    02.aAu début des années 1900, trois familles Faubert immigraient du Québec natal vers l’Ouest canadien. Vers 1918, l’une d’elles celle du Frère Adélard, quittait les vastes plaines, pour revenir s’implanter à Montréal avec ses cinq enfants.

    Très jeune, Adélard entra au juvénat du Sault-au-Récollet en vue de se préparer à la vie religieuse dans laquelle il s’engagea par sa profession en 1926.

    Alors commençait pour lui une longue et riche carrière toute vouée à l’éducation. Durant 52 ans (1926-19780), Il se consacra avec brio au service de la jeunesse à tous les niveaux. D’abord au primaire et au secondaire dans écoles de Saint-Jacques, St Johnbury (États-Unis), Lajoie, Sainte-Thérèse, Christophe-Colomb, juvénat de Saint-Bruno, Saint-Étienne, Saint-Stanislas, au scolasticat de la rue Taché et à Montréal-Est.

 17.a   Ensuite, il enseigna dans les universités de Montréal et de McGill, ainsi qu’aux cadres supérieurs de la Compagnie Canadian Pacific Railways, de 1974 à 1978. Il eut un court intermède comme directeur à Outremont et à Sainte-Rose (1959-1962).

    En plus de sa charge d’enseignant, il assumera la direction des études de tous les Frères de la province (1947-1950) et (1953-1959). De 1978 à 1980, il sera procureur à l’évêché de Saint-Albert (Saskatchewan).

   25.a Intellectuel de premier plan, professeur dans l’âme, Frère Adélard a évolué avec autant d’aisance et de succès à l’élémentaire qu’au secondaire, à l’école normale et à l’université qu’au service du bilinguisme, au C.P.R. Il participa à plusieurs chapitres provinciaux et généraux de la communauté. De 1980 à 1985, il occupa le poste de secrétaire du Supérieur général à notre maison généraliste de Rome. Depuis son retour, il a abattu une besogne considérable dans le domaine de la traduction d’articles ou de livres, en anglais, français, espagnol, italien ou latin.

 13.a   Grand humaniste, tant par ses connaissances profanes que théologiques, son cheminement intellectuel, religieux et professionnel suscita toujours un étonnement rempli d’admiration. Quelle intelligence ! Quelle force de la nature ! Quelle somme de travail ! Quelle efficacité dans l’exécution !    

    À partir de ses jeunes années et jusqu’à l’âge mûr, tout en enseignant, il ne cessa de se qualifier, collectionnant les diplômes des universités de Montréal, McGill, Paris et Chicago.

    Expert en linguistique, en langues et en littérature, il rédigera d’innombrables articles, chroniques ou monographies et nombre de notes biographiques de nos Frères défunts.

12.a

Frère Adélard, 3e à droite

   Adélard manifesta toujours une foi inébranlable, une générosité à toute épreuve, une jeunesse d’âme éclatante. Par sa vigueur intellectuelle, son enthousiasme communicatif, il rayonna le goût de vivre et de savoir, de s’engager et de servir.

    Frère Adélard fait partie de ces hommes que la vie religieuse a gardés jeunes. Il conservera toujours la verdeur, l’enthousiasme et la fougue de ses premières années, son cœur vibrant d’adolescent, ses yeux pétillants au regard rempli d’étoiles. C’était une personnalité parfaitement autonome, mais dotée d’un rare esprit communautaire. Depuis bien des années, une surdité progressive lui rendait difficile la participation aux diverses rencontres communautaires, et il souffrait de ne pas pouvoir y participer.

    Jusqu’à la fin, ce rude tâcheron de l’esprit, tel un chêne puissant dans la tempête, se tiendra debout. En octobre 1985, Adélard revient de Rome. Il prend gîte à la Maison provinciale. Il sait s’occuper en mettant ses talents de traducteur, de chroniqueur, d’animateur de vie fraternelle et de prière, au service des siens et de l’Église. En septembre 2006, des problèmes de santé l’obligent à rejoindre ses confrères malades à l’infirmerie des Frères des Écoles Chrétiennes de Sainte-Dorothée à Laval.

   Adélard_0002 Comme le disait si bien un confrère : « Ne vous trompez pas. Avec sa démarche assurée, sa voix qui porte loin, il cache une exquise sensibilité. Ses doigts effleuraient avec une égale régularité et ferveur les touches de l’ordinateur et les grains de son chapelet. Dans l’un et l’autre cas, n’est-ce pas une affaire d’amour ? Avec un cœur aussi unifié, il n’est pas étonnant que, même à l’âge d’être patriarche, Frère Adélard soit notre jeunesse ». Cher confrère, nous aimons et admirons beaucoup ce que vous avez fait et plus encore ce que vous avez été pour nous.

  1. Germain Lacoursière, f.s.g.

Texte inspiré à partir d’éléments autobiographiques

————————————

Session à Rome du 22 mars au 18 avril 1975

Session Turgeon

     Frères Canadiens  (de gauche à droite)

1re rangée : FF. 5e Romain Landry, 7e ADÉLARD FAUBERT, 8e Maurice Bélanger, 9e Arthur Miron

 2e rangée : FF. 4e Albert Daudelin,  5e Pierre Gélinas, 7e Marcel Alary

3e rangée  : FF. 1er Jacques Turgeon, 3e Georges Dutrisac

SUIVANT: no 31                                                                                     PRÉCÉDENT: no 29

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :